chèque


chèque

chèque [ ʃɛk ] n. m.
• 1861; check 1788; angl. check, de to check « contrôler »
Écrit par lequel une personne ( tireur) donne l'ordre à un établissement bancaire ( tiré) de remettre ou de payer à vue, soit à son profit, soit au profit d'un tiers, une certaine somme à prélever sur le crédit (de son compte ou de celui d'un autre). Chèque bancaire. Compte chèque postal. Un carnet de chèques. chéquier. Talon de chèque. Un chèque de cent francs. Vous payez par chèque ou avec une carte de crédit ? Tirer, émettre, libeller un chèque. Faire, signer un chèque. Chèque sur Paris, sur Londres, payable à Paris, à Londres. Chèque sur rayon, sur place; chèque hors rayon, hors place. Chèque sans provision; fam. chèque en bois. Mettre son acquit au verso d'un chèque. Endosser un chèque. Toucher un chèque. Faire porter un chèque au crédit de son compte. virement. Faire opposition à un chèque. Chèque en blanc : chèque que le tireur a signé sans indiquer la somme que le tiré devra payer. Loc. Donner un chèque en blanc à qqn, lui laisser l'initiative d'une dépense, le laisser libre de traiter une affaire (cf. Donner carte blanche). — Chèque barré, qui porte deux barres parallèles dans le but de subordonner le paiement du chèque à l'intervention d'une banque. Chèque non endossable. Chèque de caisse, en vue de retirer des fonds du compte même du tireur. — Chèque au porteur, payable au porteur. — Chèque à ordre, comportant le nom du bénéficiaire. Faire un chèque à l'ordre de l'agent comptable. Chèque certifié, sur lequel le tiré certifie que la provision du tireur permet de payer le chèque ( certification) . (Au Canada) Chèque visé. Chèque de banque, émis par une banque, soit sur ses propres guichets, soit sur une autre banque. — Chèque de voyage, permettant au porteur de toucher des fonds dans un autre pays. ⇒ traveller's chèque.
En appos., pour former des composés Des chèques-restaurant, des chèques-essence. 2. bon.
⊗ HOM. Cheik.

chèque nom masculin (anglais check) Titre de paiement tiré sur un banquier ou sur un établissement financier assimilé, qui constitue la forme moderne des règlements et dont la loi rend, dans certains cas, l'emploi obligatoire. Suivi, avec ou sans trait d'union, d'un nom, indique sa destination : Chèque cadeau. Chèque-ristourne.chèque (difficultés) nom masculin (anglais check) Orthographe Mots composés avec chèque-. 1. Avec trait d'union et deux minuscules : chèque-service, chèque-ristourne. - Plur. : des chèques-service, des chèques-ristournes. 2. Avec trait d'union et deux majuscules : Chèque-Restaurant, Chèque-Déjeuner, Chèque-Vacances (noms déposés). - Plur. : des Chèques-Restaurant, des Chèques-Déjeuner, des Chèques-Vacances. ● chèque (expressions) nom masculin (anglais check) Chèque d'assignation, chèque postal utilisé par le titulaire du compte pour ses retraits de fonds ou pour ses paiements à des personnes non titulaires d'un compte de chèque postal. Chèque de banque, chèque émis par un banquier soit sur un confrère, soit sur un de ses propres guichets. Chèque barré, chèque comportant au recto deux barres parallèles, qui ne peut être payé qu'à une institution financière. Chèque en blanc, chèque signé par le tireur sans indication de somme ; autorisation donnée à quelqu'un d'agir à sa guise, de décider par lui-même. Familier. Chèque en bois, sans provision. Chèque circulaire, chèque payable aux guichets de toutes les succursales d'une banque ou de ses correspondants à l'étranger. Chèque documentaire, chèque qui ne peut être payé que s'il est présenté en même temps qu'un ou plusieurs autres documents (connaissement, facture, police d'assurance, etc.). Chèque-lettre, formule de chèque imprimée, avec l'accord du banquier tiré, par le client tireur et intégrée à son papier à lettres dont elle est détachable. Chèque omnibus, chèque utilisé au guichet lorsque le client qui n'a pas ses propres formules de chèque veut effectuer un retrait de fonds. Chèque à ordre, chèque comportant le nom du bénéficiaire, précédé de la clause « à ordre », et transmissible par endossement. Chèque postal, chèque que tire le titulaire d'un compte courant postal Chèque de virement, chèque postal utilisé par le titulaire d'un compte pour ses règlements à des personnes elles-mêmes titulaires d'un compte de chèque postal. Chèque de voyage, chèque circulaire établi et imprimé pour un montant déterminé par le banquier et remis au client qui se déplace dans son pays ou à l'étranger. (Le client appose sa signature sur le chèque lorsqu'il lui est remis, puis au moment du paiement.) ● chèque (homonymes) nom masculin (anglais check) cheik nom masculin cheik(h) nom masculinchèque (synonymes) nom masculin (anglais check) Chèque de voyage
Synonymes :
- traveller's check

chèque
n. m. Mandat de paiement adressé à un banquier et servant au titulaire d'un compte à effectuer, à son profit ou au profit d'un tiers, le retrait de tout ou partie des fonds disponibles à ce compte. Faire, émettre un chèque. Payer par chèque. Endosser un chèque.
Chèque barré, qui ne peut être touché que par l'intermédiaire d'un établissement bancaire.
Chèque à ordre, sur lequel est indiqué le nom du bénéficiaire.
Chèque au porteur: chèque ne portant pas le nom du bénéficiaire, payable au porteur.
Chèque certifié, dont la banque émettrice garantit le recouvrement.
Chèque sur place ou sur rayon, hors place ou hors rayon: V. place.
Chèque sans provision ou, Fam., chèque en bois, qui ne peut être honoré faute de fonds disponibles au compte de l'émetteur.
Chèque en blanc, signé sans indication de somme.
Chèque-voyage (de l'angl. traveller's cheque): titre permettant au porteur de toucher des fonds dans un pays autre que le pays d'émission.
|| Compte chèque postal, ouvert par l'administration des Postes. Chèque postal.

⇒CHÈQUE, subst. masc.
Écrit par lequel le titulaire ou procureur d'un compte donne l'ordre de payer à lui-même ou à un tiers, une somme déterminée, prélevable immédiatement sur les fonds portés au crédit de ce compte. Tirer, payer un chèque; carnet de chèques. Les deux héritiers reçurent chacun un chèque à valoir de cent mille livres sterling, payable à vue (VERNE, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 58). Celui qui signe un chèque ne sent aucune résistance. Mille francs ou un million c'est la même chose au bout de la plume (ALAIN, Propos, 1933, p. 1176) :
... je te donnerai, (...) un joli carnet de chèques, avec un crédit de trois mille francs. C'est ça qui est chic, mon petit. Au lieu d'avoir les poches chargées de billon, tu entres dans un magasin, tu achètes ce que tu veux et, au moment de payer, tu détaches un chèque.
MIOMANDRE, Écrit sur de l'eau, 1908, p. 189.
SYNT. Faire, libeller, signer un chèque. Recevoir, toucher un chèque. Endosser un chèque; chèque barré (cf. barrer, barrement).
En partic. Chèque au porteur. Dont le bénéficiaire n'est pas désigné, par opposition à chèque à personne dénommée. Chèque à ordre. Dont la transmission doit être effectuée par endossement. Chèque en blanc. Chèque signé mais sur lequel la somme à payer n'est pas indiquée. Au fig. donner un chèque en blanc à qqn. Synon. de donner carte blanche à qqn. Chèque sans provision. Émis alors que le signataire n'a pas à son compte une somme suffisante (provision). Chèque tiré sur (une banque de) Paris, Marseille. Payable dans la ville désignée. Chèque bancaire. Tiré sur une banque. Chèque postal. Tiré sur l'Administration des Postes. Compte chèque postal (C.C.P.). Centre de chèques postaux. Chèque de voyage (traveller's cheque). Émis par une banque, il permet au porteur de toucher des fonds chez tous les correspondants de celle-ci (cf. Lar. Lang. fr.).
Spéc. Chèque-restaurant. Ticket délivré aux employés d'une entreprise pour régler le repas qu'ils prennent au restaurant (cf. Lar. encyclop. Suppl.).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1878 et 1932. Homon. cheik. Étymol. et Hist. 1788 check (Courr. de l'Europe, XXIV, p. 207 ds PROSCHWITZ Beaumarchais, p. 220); av. 1863 chèque (J. LECHEVALIER ST ANDRÉ, Question monétaire ds LITTRÉ). Empr. à l'angl. check « id. » (1774; forme checque en 1803 ds NED, s.v. cheque) extension de sens de check « talon, souche (d'un bon de trésorerie) » sens issu de celui de « contrôle, vérification, arrêt, échec » le procédé des souches étant destiné à mettre un terme aux manœuvres illégales. Check est empr. à l'a. fr. eschec, v. échec. Fréq. abs. littér. :181.
DÉR. 1. Chéquard, subst. masc., hist. Homme politique soupçonné d'avoir accepté des chèques pour favoriser l'entreprise du canal de Panama. Il s'effeuillait d'innombrables carnets de chèques sur le Palais-Bourbon (...), nos chéquards du Parlement livrent la France à une puissance étrangère, la Finance (A. FRANCE, Le Mannequin d'osier, 1897, p. 240). Le marché des consciences parlementaires parut se tenir ouvertement, publiquement, sous le regard gouailleur des journalistes. On se repassait sans façon le nom des chéquards et le chiffre demandé (BERNANOS, La Grande peur des Bien-Pensants, 1931, p. 269). P. ext. Personne qui s'est laissé corrompre par de l'argent. Rem. a) Attesté ds Nouv. Lar. ill., Lar. Lang. fr. et QUILLET 1965. b) Le mot ne semble pas avoir survécu, les derniers exemples rencontrés ds la docum. datent de 1931 (BERNANOS, loc. cit.) avec réf. directe à l'affaire de Panama. []. 1re attest. 1893 (PAPILLAUD, Corrupt. Parlement, p. 4 ds BONN. : Attaquer les chéquards, convaincre de vol des députés bien pensants!); de chèque, suff. -ard. Fréq. abs. littér. : 4. 2. Chéquier, subst. masc. Carnet à souche, réunissant un certain nombre de formules de chèques, délivré par un banquier au titulaire d'un compte. Synon. carnet de chèques. C'était un appel au portefeuille. Papa le comprit, tira son chéquier, fit don de deux mille francs aux œuvres du diocèse (H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 97). []. 1re attest. 1877 (DARM.); de chèque, suff. -ier. Fréq. abs. littér. : 2.

chèque [ʃɛk] n. m.
ÉTYM. 1861, in Höfler; check, 1788; angl. check, de to check « contrôler ».
Écrit par lequel une personne ( Tireur) donne l'ordre à un établissement financier de remettre, soit à son profit, soit au profit d'un tiers, une certaine somme à prélever sur le crédit (de son compte ou de celui d'un autre). Tiré. || Chèque bancaire. || Formule de chèque. || Un carnet de chèques. Chéquier. || Un chèque de cent francs. || Payer par chèque. || Versement par chèque. || Tirer, émettre, libeller un chèque. || Faire un chèque. || Chèque sur telle banque. || Chèque sur Paris, sur Londres, payable à Paris, à Londres. || Le bénéficiaire d'un chèque.Chèque sans provision, chèque en bois (fam.). || Chèque de cavalerie; chèque de complaisance. || Mettre son acquit au verso d'un chèque. || La signature d'un chèque (→ Postdater, cit.). || Endosser un chèque. Endossement (ou endos). || Toucher un chèque. || Faire porter un chèque au crédit de son compte. Virement.
1 Le chèque contient : 1o La dénomination de chèque, insérée dans le texte même du titre et exprimée dans la langue employée pour la rédaction de ce titre; 2o Le mandat pur et simple de payer une somme déterminée; 3o Le nom de celui qui doit payer (tiré); 4o L'indication du lieu où le payement doit s'effectuer; 5o L'indication de la date et du lieu où le chèque est créé; 6o La signature de celui qui émet le chèque (tireur).
Décret du 30 oct. 1935, art. 1er.
(1953). || Chèque en blanc : chèque que le tireur a signé sans indiquer la somme que le tiré devra payer. — ☑ Loc. fig. Donner un chèque en blanc à qqn, le laisser libre de choisir, de décider. (→ Donner carte blanche).
2 Les conseils de travailleurs ne permettraient pas seulement d'écarter les parasites, mais aussi d'éviter la représentation globale, le « chèque en blanc » : lorsque je vote pour un député ou pour un président de la République, sur la base territoriale, je lui délègue et lui aliène en bloc mes responsabilités pour plusieurs années.
Roger Garaudy, Parole d'homme, p. 215.
(1863, in Höfler; attestation isolée, 1858). || Chèque barré, sur lequel le tireur ou le bénéficiaire a tracé deux barres parallèles dans le but de subordonner le payement du chèque à l'intervention d'une banque, d'un agent de change ou d'un bureau de chèques postaux (→ Barrer, cit. 8). || Les dispositions légales en vigueur ont répandu, depuis 1979, l'usage des chèques « prébarrés » à l'impression.
Chèque documentaire, valable s'il est accompagné de certains documents.
Chèque au porteur, payable au porteur.Chèque à ordre.
Chèque certifié, sur lequel le tiré certifie que la provision du tireur permet de payer le chèque. Certification. (Au Canada). || Chèque visé.
Chèque circulaire, tiré par une banque sur elle-même et payable indistinctement dans toutes ses agences.
(1918). || Chèque postal : chèque tiré sur l'Administration des Postes qui joue, dans ce cas particulier, le rôle de banquier. || Compte chèque postal (abrév. : C. C. P.). Compte.Chèque postal d'assignation, dont le montant est remis en espèces au bénéficiaire.Absolt. || Chèque. || Chèque de virement, dont le montant est porté au compte postal du bénéficiaire.Chèque nominatif ou chèque de retrait, établi au profit du tireur lui-même.
(1953; de l'angl. traveller check). || Chèque de voyage : titre permettant au porteur de toucher des fonds dans un autre pays que le pays d'émission. || Des chèques de voyage en dollars, en yens.
En appos., pour former des composés. || Chèque-essence.(1963, in Höfler). || Chèque-restaurant : ticket délivré par un employeur aux employés de son entreprise, qui correspond à une certaine somme dont il règle une partie et qui est destiné à payer les repas pris au restaurant.
DÉR. Chéquard, chéquier.
HOM. Cheik.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cheque — Chèque Cet article possède un paronyme, voir : Cheïkh …   Wikipédia en Français

  • cheque — [tʆek] , check noun [countable] BANKING 1. a printed form that you use to pay for something instead of using money. You write on it the amount in words and numbers, the date, the person being paid, and sign your name: • a cheque for £200 …   Financial and business terms

  • Cheque — Cheque. Un cheque (anglicismo de cheque o check) es un documento contable de valor en el que la persona que es autorizada para extraer dinero de una cuenta (por ejemplo, el titular), extiende a otra persona una autorización para retirar una… …   Wikipedia Español

  • cheque — s. m. 1. Documento que representa uma ordem de pagamento à vista sobre casa onde se tem valores. 2. Documento que representa determinado valor monetário. 3. Documento que confere vantagem ou desconto a quem o possui ou apresenta. 4. cheque avulso …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • cheque — (Del ingl. cheque). 1. m. Mandato escrito de pago, para cobrar una cantidad determinada de los fondos que quien lo expide tiene disponibles en un banco. 2. f. Col.), Cuba y Hond. Válvula que permite el paso del líquido en una sola dirección.… …   Diccionario de la lengua española

  • cheque — S2 BrE check AmE [tʃek] n [Date: 1700 1800; Origin: check, influenced by exchequer] a printed piece of paper that you write an amount of money on, sign, and use instead of money to pay for things cheque for ▪ They sent me a cheque for £100. by… …   Dictionary of contemporary English

  • cheque — index coupon Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 cheque …   Law dictionary

  • cheque — sustantivo masculino 1. Documento financiero por el que una persona puede retirar una cantidad de dinero de la cuenta bancaria o fondos del firmante. libreta* de cheques. Frases y locuciones 1. cruzar un cheque Trazar (una persona) dos rayas… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Cheque — (ch[e^]k), n. See {Check}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chèque — /ʃɛk/ s.m., fr. [dall ingl. check, propr. controllo, scontrino di controllo ], in ital. invar. (banc.) [titolo di credito trasferibile mediante girata] ▶◀ assegno (bancario). ⇓ traveller s cheque …   Enciclopedia Italiana